Auteur Sujet: PREPARATION A L'ELEVAGE DU GLOSTER  (Lu 16 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne maloute45

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 60
  • Country: 00
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
PREPARATION A L'ELEVAGE DU GLOSTER
« le: mars 16, 2017, 04:25:35 am »
PREPARATION A L'ELEVAGE DU GLOSTER

 
Préparation à l'élevage :

Pour moi, la préparation de l'élevage commence dès le mois de janvier.

Toutes les cages sont lavées de fond en comble pendant les congés de fin d'année, pour
 l'amateur qui possède des cages en bois,c'est également le moment de les repeindre
 (en mélangeant un produit anti-poux dans la peinture utilisée),à noter qu'il existe dans le
 commerce de la "peinture anti-parasites",employée généralement dans les bâtiments de
 l'agro-alimentaire ou dans les hopitaux, mais dont le coût est assez élevé!

Ensuite je place les mâles séparément dans ces cages d'élevage,les femelles restent en
 volière.
 Je note sur papier les couples d'élevage, puis j'observe attentivement chaque couple,si cela
 semble bien choisi,c'est ok,autrement j'effectue les modifications (par exemple lorsque les
 deux partenaires possèdent les mêmes défauts).

Au sujet de la sélection des couples d'élevage,l'on doit savoir que ce sera la femelle qui
 transmettra le "type" tandis que le mâle transmettra la position,la grandeur et l'intensité
 de la couleur.
 Il est important que les oiseaux aillent ensemble au point de vue plumage,bien que l'origine
 de leur provenance joue le rôle principal !!!

Au point de vue nourriture,l'on suivra "un shéma d'alimentation" qu'il faudra suivre,

un exemple :

* dimanche et mercredi : pâtée.
* lundi et jeudi : graines de condition (graines de santé ou graines sauvages).
* mardi : rien en supplément
 et ainsi de suite....
En plus de la ration journalière du mélange de graines !!!

Lorsque la périodicité de la lumière augmentera dans la nature, il faudra veiller à
 l'augmentation de la fréquence de ce shéma.

Rapidement en janvier, les Glosters recevront de la pâtée et des graines de condition une fois
 par semaine,en février deux fois par semaine et en mars,trois fois par semaine.
 Ceci est la préparation des oiseaux pour l'élevage avec "graines" et non avec des moyens
 artificiels (lumière et chaleur) sans changement de nourriture.
 Toutefois dans la nature se présente un choix de nourriture très diversifiée et beaucoup plus
 grand à mesure que la période d'élevage approche,vu l'augmentation de la luminosité et la
 hausse de la température.

L'on peut prévoir que les Glosters seront prêts pour la première quinzaine du mois d'avril.
 Pourtant la plupart des éleveurs ne peuvent pas attendre aussi longtemps,avec les déboires
 qui s'en suivent...! (oeufs non fécondés,accouplements de trop jeunes oiseaux,etc...).
 Pendant cette période les plumes autour de l'anus( cloaque) et les ongles sont sensiblement
 raccourcies.

A la fin du mois de mars,les mâles chanteront fortement et les femelles voleront
 nerveusement dans la volière transportant un "semblant" de matériel pour le nid (une
 plume...).
Il est temps maintenant de placer les femelles dans les cages d'élevages.
 Si l'on place le mâle à côté avec la planche de séparation espacée de plus ou moins deux
 centimètres, l'on verra celui-ci nourrir la femelle après quelques jours.

Si le mâle commence à chanter puissamment et la femelle se mettre en position pour
 l'accouplement (tête et queue en l'air,dos creusé),l'on peut placer le mâle avec la femelle.
Ceci est le signe absolument nécessaire pour les conditions d'élevage,l'accouplement se fera
 alors presque immédiatement.

Après trois ou quatre jours,l'on accrochera le nid dans la cage ainsi que des matériaux
 pour la construction (herbe séchée,mousse,charpie....).

Si les premiers oeufs apparaissent après huit jours,nous voici déjà bien avancés dans
 l'élevage.
 L'on retirera les oeufs et à la ponte du dernier œuf, en général, celui-ci est bleuté, l'on
  remettra les précédents.
 Si l'on élève par couple, on peut laisser le mâle près de la femelle, s'il devient agressif
 il sera bon de l'enlever, idem pour les mâles qui seront polygames.

Après une huitaine de jours de couvaison, il faudra contrôler les oeufs pour voir s'ils sont
 fécondés ou non,laissant l'occasion à la femelle de couver durant tout le cycle
 (plus ou moins 14 jours).
 Il ne faut pas jeter les oeufs non fécondés après 8 jours,bien qu'il n'en sortira pas de
 jeunes,après une couvaison de 14 jours,l'on peut les jeter.
 Je fais ceci parce que la femelle qui couve a une augmentation thermo/corporelle pendant
 plus ou moins 14 jours.
 Si l'on détruit ce cycle, il pourrait survenir quelques problèmes, exemple : (ne pas nourrir au
 2ème tour).
 On ne peut pas oublier que l'on ne peut jouer avec la nature sans prendre de risques !!!

Si après 13 à 14 jours de couvaison,les premiers jeunes naissent,notre joie est immense !
 Le jour de l'éclosion l'on donne de la pâtée mais pas pendant la couvaison.
 Je prépare moi-même la pâtée et je sais donc ce qu'elle contient et non ce qui est écrit sur
 l'emballage...de celle du commerce
 Ma pâtée est excellente car je bague déjà les jeunes au bout de cinq jours.

 Si tout se déroule normalement,les jeunes grandissent rapidement et après plus ou moins
 25 à 28 jours on les retirent de la cage familiale pour les placer par douzaine dans de
 grandes cages d'envol.
 En espérant qu'ils grandissent jusqu'à donner de beaux oiseaux d'exposition,pourtant pour
 moi,l'important est avant tout qu'ils deviennent des oiseaux sains et forts.

 Laissez-moi reparler un moment de la nourriture.
 Je donne du millet plat et aussi un mélange de graines de condition à mes Glosters.

 Ceci a comme grand avantage que je puis nourrir mes oiseaux suivant leurs besoins à ce
 moment précis de l'année.
 Pendant le repos,je leur donne chaque jour des graines "blanche" (millet plat) et une fois
  par semaine de la pâtée et des *graines de condition (plus ou moins une cuillerée à café
  par oiseau) + ou - 6 grammes.


* Graines de condition : c'est un mélange de graines sauvages aussi appelée "graines de
 santé".(il est primordial et nécessaire de vérifier la date de péremption).

Ceci est important car je limite la graisse que je donne aux oiseaux en sorte qu'ils
 n'apparaissent aucune infection de l'intestin et du foie, la diarrhée est inconnue !!!
 Ce système est en application en Angleterre (pays de la création du Gloster Fancy),
 chez 90% des éleveurs avec une réussite réelle et convient particulièrement aux Glosters
 élevés dans des pièces froides sans moyen artificiel.
 
 Ceci est ma méthode perso pour les Glosters, mais bien évidemment, vous pouvez mettre
 en premier lieu, les femelles dans les cages couveuses avec des matériaux de construction
 et lorsque vous verrez quelles sont prêtes, leurs adjoindre les mâles qui leurs sont destinées.
 Des méthodes d'appariements, il y en a plusieurs...
 A vous, de choisir celle qui conviendra le mieux !


m@loute45.

 
 

« Modifié: mars 16, 2017, 04:30:05 am par maloute45 »
Amicalement vôtre