Auteur Sujet: LE FRISE OU HOLLANDAIS DU SUD (Frisé léger)  (Lu 46 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne maloute45

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 61
  • Country: 00
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
LE FRISE OU HOLLANDAIS DU SUD (Frisé léger)
« le: mars 09, 2017, 01:22:23 pm »
Le Hollandais du Sud

La dénomination de "Hollandais" fut donné aux tous premiers frisés
 parce que ses créateurs trouvaient que ces oiseaux ressemblaient beaucoup à une petite
 coiffe hollandaise et de cette observation, ce nom fut donné à la race, même si leur lieu
 d'origine était très éloigné de la Hollande.
 Les premiers Frisé du sud naquirent dans les Pyrénées.
 Maintenant, on les appellent simplement : "Frisé du sud".

 Lorsque les éleveurs commencèrent à s'intéresser à ce Canari, la race n'était pas encore
 bien définie et les oiseaux peu élégants.
 Ils provenaient des croisements entre le Gantois belge et le Hollandais du nord, les Espagnols
 furent les artisans de cette première sélection.

 On ne peut pas dire que le résultat escompté fut brillant.
 En effet, l'oiseau était petit (conformation du squelette héritée du Gantois), son plumage était
 frisé mais plutôt ébouriffé et entièrement symétrique, son cou très mince était trop long par
 rapport à sa taille, ses pattes étaient minces mais disgracieuses et sa tête portée vers l'avant
 lui donnait un aspect bossu et grotesque, c'était en quelque sorte un "petit montre" qui,
 toutefois, ne manquait pas de charme et de dignité.

 Les éleveurs français estimèrent que ce n'était que l'ébauche, peut-être un peu maladroite
 d'une race qui devait encore se définir et s'affirmer rapidement grâce à des sélections.
 Il ne fallut pas beaucoup d'années en effet pour que cela se vérifie.
 Les croisements savants et les sélections multiples donnèrent un oiseau élégant, plein de
 grâce, agile, gai, sympathique et dont le port était réellement superbe.

 Le Hollandais du sud fut exporté de France vers certaines régions du Sus de l'Italie où il
 rencontra un énorme succès.
 Les éleveurs, les amateurs et les chercheurs de cette époque révolue lui avaient donné le
 nom en souvenir de ces origines :
 "Serin bossu ou Gantois frisé".

 L'élevage de cette race n'appelle aucune remarque spéciale, il suffira d'observer les règles
 habituelles d'hygiène, d'alimentation et de température adéquate..

m@loute45
Amicalement vôtre