Auteur Sujet: L'EPOPEE DU CANARI LIZARD  (Lu 153 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne maloute45

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 61
  • Country: 00
  • Karma: +0/-0
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
L'EPOPEE DU CANARI LIZARD
« le: mars 14, 2017, 07:01:27 am »
L'EPOPEE DU CANARI LIZARD

Le Lizard semblerait être la race de canari la plus ancienne,et posséderais avec certitude une
 histoire de plus de 200 ans.

 Personne ne sait comment et où cette race est née et même quelles étaient les propriétés
 uniques développées en élevant uniquement des canaris où qu'il était question d'hybridation.

 En 1762,Tomas Hope,écrivait dans un petit livre qui s'intitulait " The Bird Fancier's Necessary
 Companion & Guide" à propos d'une "sorte finement écaillée" provenant de France et qui plus
 tard fut améliorée par les éleveurs anglais au niveau de la beauté et de la couleur.

 Hope,écrivait qu'en ce temps-là,d'énormes progrès étaient réalisés en Grande-Bretagne au
 niveau de l'élevage.
 Tant au niveau de la sélection que la méthode d'élevage.

 Il semble raisonnable à accepter que les amateurs de canaris en ce temps-là étaient
 conscients des principes qu'on devait tenir à l'oeil.

 Il n'est pas donc surprenant qu'en 1791,dans une traduction d'un travail effectué par le
 Comte de Buffon
 (The History Of Singing Birds) de lire qu'un canari fut décrit comme 'oiseau d'amateur",qui
 possédait une tache claire sur la tête,un dos tacheté et des ailes et la queue foncée.
 
 Ceci peut être considéré comme la description du lizard,mais peut être pas décrit dans sa
 forme la plus parfaite.

 A Londres,différents membres et associations doivent proposer chaque année,des primes
 pour les oiseaux les plus fins et ils auraient de posséder "l'oiseau type" qui était gravé et
 colorié comme l'oiseau standard.

 En Angleterre,c'est le retour évident de considérer le lizard comme oiseau d'exposition,et
 ensemble avec sa parenté visuelle,mais un adversaire génétique,le london fancy était la
 première race reconnue parmi les canaris (qui fut nommé par Buffon : "l'oiseau joyeux").

 La confirmation de ces dires se trouve dans le livre d'Andrew Thomas :" The Birds Keepers
 Guide & Companion" qui fut à Londres dans les années 1830.

 Le Lizard y est décrit dans les plus petits détails et on y trouve une carte coloriée du London
 Fancy (Canari Londonien).
 On le surnomme aussi lizard,étant donné qu'il possède une tache jaunâtre sur la tête,le dos
 et la poitrine écaillée vert et noir,tout comme un petit animal rampant dont il à hérité le nom
 (Lézard = Lizard).

 Avec un peu plus de chance,on aurait pu retrouver plus d'informations,plus de détails dans
 une édition du "Illustrated London News" (du 12/12/1845),dans cet article on trouve une
 grande illustration sur laquelle on peut voir (London Fancies Imparfaits) "Spangle Backs" et
 un lizard avec une belle tête.

 Lors d'une exposition à Londres,au Crystal Palace en 1859 il y avait 14 classes pour canaris
 et deux pour "écaillé doré" et "écaillé argenté".

 Il semblerait qu'il n'existe plus d'écrits concernant les anciennes associations pour
 Lizards,mais aussi concernant le Lancashire and Lizard Canary Fanciers Association qui
 étaient spécialisées dans l'intérêt de ses deux races depuis le début de cette ère jusqu'en
 1939,ils disparurent lors de la seconde guerre Mondiale (les rapports écrits) sans laisser de
 traces.

 Durant la guerre,l'avenir du Lizard était entre les mains de quelques anciens éleveurs,qui
 possèdaient encore quelques oiseaux.
 Ils élevaient dans de mauvaises conditions en attendant des jours meilleurs.
 C'est grâce à ses personnes que le canari Lizard survécu !!! étant donné que le nombre total
 de Lizards n'à jamais été aussi inférieur,de 20 à 24 couples (à propos desquels on à
 écrit),mais la disparition de la race était menaçante.

 Lorsque le temps de paix s'approchait,il y avait un besoin de recréer une nouvelle association
 et l'histoire voulait que ce soit un Dentiste du Wolverhampton,Robert Yates (qui possédait
 quelques canaris en volière) qui fut le maillon important pour le démarrage de la continuité
 dans l'élevage.

 Le choix dans l'élevage du canari Lizard par Robert Yates nous est inconnu.
 Dès que le défi fut lancé,son enthousiasme ne connaissait plus de frontières et sa
 connaissance pour la création d'une nouvelle association ne fut pas des moindres.

Au début de l'année 1945,il avait déjà tout préparé et le 13 mai de cette année-là,il fondait
 le "Lizard Canary Association Of Great Britain" et ses règles et ses conditions furent adoptées.

 Dans les années suivantes,il y avait une énorme augmentation à observer,alors que dans les
 années 50,un premier fléchissement momentané.
 Car aujourd'hui,le nombre de Lizards qui sont élevés et exposés est devenu plus grand que
 jamais,dans la longue histoire de cette race.

 La preuve de cette grande popularité est qu'il existe maintenant des Clubs en Ecosse,au pays
 de Galles,et en Angleterre de l'Est et du Sud-Ouest.

 En effet,le Lizard s'est propagé sur le continent Européen,en autres beaucoup de Clubs sont
 nés en Italie,Espagne,Allemagne,France et bien-sûr la Belgique.
 Aujourd'hui,lors du National Exhibition et le All Lizard Shows,ont ne peut y dénombrer entre
 200 à 300 sujets exposés si bien que d'anciens éleveurs en seraient tout étonnés.

m@loute45.


Amicalement vôtre