Auteur Sujet: ELEVAGE DU TARIN DES AULNES  (Lu 125 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne maloute45

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 61
  • Country: 00
  • Karma: +0/-0
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
ELEVAGE DU TARIN DES AULNES
« le: mars 14, 2017, 02:30:18 pm »
Elevage du Tarin des aulnes

L'élevage du Tarin des aulnes se pratique pour le mieux avec des couples séparés.
 Cette méthode qui n'est pas propre à cette espèce mais est au contraire généralisée a
 l'énorme avantage de permettre un contrôle aisé de la situation à tout moment et d'être
 sûr de la généalogie des oiseaux élevés.
 Tenir la situation en main dans une volière où vivent d'autres oiseaux est une autre paire
 de manches.
 Les cohabitants pourraient être intéressés par les matériaux destinés à la construction
 du nid des Tarins et se les approprier même lorsque le nid des Tarins est déjà terminés.

AlLIMENTATION

 L'élevage du Tarin des aulnes n'est plus tellement difficile actuellement.
 Un grand nombre de spécimens est élevé chaque année en cages et en volières.
 Ce peut être des oiseaux de couleur sauvage et aussi des mutations.
 L'offre est bien étoffée.
 Cet afflux de Tarins d'élevage est incontestablement dû à l'alimentation que reçoivent
 désormais ces oiseaux mais aussi à leur domestication de plus en plus poussée,cela est
 valable pour toutes les espèces européennes actuellement élevées en aviculture.
 
 L'on donne aux Tarins,à côté du mélange de base bien connu de tous,une alimentation
 la plus proche possible de celle de leurs cousins dans la nature.
 On récolte ainsi toutes les semences sauvages qu'il est possible et au printemps celà signifie :
 pissenlit,pas d'âne et chardons entre autres.
 En automne,il faut se rabattre sur les graines de l'aulne,comment en pourrait-il être autrement.
 Dès le mois de mai et durant les mois d'été,il faut faire la chasse aux pucerons verts dont
 raffolent les Tarins.
 C'est sur les orties qu'ont en récoltent le plus,mais attention,il s'agit de pucerons verts,les
 pucerons noirs ne plaisent pas aux Tarins !
 A cela il faut également un auget rempli de graines de santé durant toute l'année à leur
 disposition.
 Le Tarin des aulnes comme beaucoup d'oiseaux de chez nous raffole également de graines
 germées,en distribuer raisonnablement durant la période de reproduction et réduire la dose
 à une fois par semaine durant les mois de repos.

 Il ne faut à ce sujet pas oublier que le Tarin des aulnes a une tendance marquée à prendre
 de l'embonpoint...il faut donc rationner sa nourriture si cela s'avère nécessaire.

EN VOLIERE

 Le Tarin des aulnes s'élève maintenant aussi bien en volière qu'en grande cage d'élevage
 (en cm. 100 X 50 ou 60 X entre 60 et 100) il s'agit de mesures selon la formule apprise en
 classe L = longueur X l = largeur X h = hauteur.
 La seule condition sine qua non est de veiller à ce que l'endroit soit toujours très sec,surtout
 le fond.
 Un fond humide et froid est toujours à l'origine de problèmes de santé chez lez oiseaux.

NIDIFICATION

 Il faut avant tout chercher d'accoupler des oiseaux qui formeront un couple harmonieux.
 Il est permis de se rendre compte des affinités entre oiseaux durant l'arrière-saison,tout
 va aller bien en principe si on peut voir les oiseaux se donner la becquée.
 Il n'y a pas péril en la demeure si pn ne remarque rien,les Tarins ont tout comme nous
 besoin de temps pour se faire à leurs partenaires.

 Le Tarin des aulnes aime construire son nid de manière indépendante.
 Il choisira un bouquet de genêt sec suspendu à une paroi de la volière ou de la cage mais il
 ne dédaignera pas d'utiliser un nid préfabriqué comme on en trouve dans le commerce.
 Lorsque le mâle s'implique,avec l'accent sur ce verbe,dans la construction du nid,ce n'est
 qu'en tant que collecteur de matériaux bruts car il n'y a que la femelle qui bâtit et elle seule.
 Le Tarin des aulnes aime utiliser des herbes sèches et des radicelles pour l'extérieur de son
 nid, il préfère utiliser des mousses,des peluches végétales et des crins d'animaux pour
 terminer l'intérieur.
 
Reproduction proprement dite

 Le mâle va nourrir la femelle bien avant le moment d'entamer la reproduction.
 Il s'agit d'une pratique quotidienne chez notre Tarin des aulnes.
 Ceci dit,le premier oeuf va vite suivre la fin de l'érection du nid.
 Il est difficile d'assister à l'accouplement chez les oiseaux de cette espèce car elle a lieu le
 matin tôt et tard au crépuscule.

 Une ponte complète est forte de quatre à cinq oeufs de couleur bleu clair parsemés de petits
 points rouge brun.
 Ces oeufs sont couvés par la mère seule dès la ponte du troisième ou du quatrième.
 Le mâle va nourrir sans omission sa femelle durant l'incubation,elle ne quitte d'ailleurs le nid
 que pour se délester de ses besoins,ce qu'elle fait le plus loin possible de l'endroit où se
 trouve son nid.

 Rien ne change dans le manège du mâle dès l'apparition des jeunes,il va continuer à nourrir
 sa femelle durant les premiers trois jours,celle-ci va se charger de transférer la nourriture à
 ses jeunes.
 Cela change à l'aube du quatrième jour,le mâle va alors nourrir directement la nichée
 conjointement avec la mère.

 La pâtée fortifiante est composée de protéine animale et donc d'insectes (pucerons,pinkies)
 et de substances végétales (graines de santé),la pâtée aux oeufs réunissant les deux origines.
 Il est conseiller d'augmenter la dose de cette pâtée d'élevage dès que la femelle se met à
 couver
 C'est qu'elle va faire durant treize jours.
 Bien soignés et bien nourris par leurs parents,les jeunes Tarins des aulnes vont quitter le nid
 à l'âge de deux semaines.
 Ce sera alors le mâle qui va prendre le maximum du travail à son compte car la mère sera
 déjà prise par la préparation du second nid.
 Le sevrage intervient deux semaines encore plus tard et il est préférable de déménager les
 jeunes dans une autre cage ou volière.

 Un jeune tarin des aulnes est brun terne à gris lorsqu'il quitte le nid.
 Son plumage est très strié.
 La mue juvénile se fait sans aucun problème majeur.

BAGJAGE

 Il faut baguer les jeunes lorsqu'ils on plus ou moins cinq jours.
 Il faut dans tous les cas agir avec circonspection et ne pas oublier que la femelle de Tarin
des aulnes est un volatile très propre qui garde son nid débarrassé de toutes les saletés
 qui risquent de s'y trouver.
 Une bague est pour elle un objet insolite qui n'a pas sa place à cet endroit et son premier
 et seul réflexe à ce moment est de l'éloigner,seulement cette bague est fixée à la patte d'un
 oisillon,vous vous rendez compte des conséquences !!!
 Mieux vaut donc camoufler les bagues avec un bout de sparadrap de couleur chair.

 Bon succès avec le Tarin des aulnes.

NDLR :

 Avant d'entreprendre l'élevage d'espèces indigènes,
 il est primordial de connaître la législation en vigueur du pays concerné
 ou d'avoir le cas échéant être en possession du Certificat de capacité.
« Modifié: mars 14, 2017, 02:32:01 pm par maloute45 »
Amicalement vôtre