Auteur Sujet: L'alimentation des Canaris mosaïques  (Lu 89 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne maloute45

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 61
  • Country: 00
  • Karma: +0/-0
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
L'alimentation des Canaris mosaïques
« le: mars 08, 2017, 02:44:38 pm »
L'alimentation que les canaris mosaïques reçoivent est d'une grande importance.
 Les jeunes oiseaux ne perdent pas leur rectrices et leurs rémiges !
 On ne peut donc leur donner de colorant dans le nid !
 Ils devront,en tant que jeunes,participer aux expositions avec leurs premières pennes.

 Eviter la trop forte coloration des pennes s'obtient donc en premier lieu par la sélection des
 reproducteurs qui devront avoir les rectrices et des rémiges les moins colorés possible
 (oiseaux de moins d'un an par exemple),l'on pourrai jusqu'à dire "le plus blanc possible".

 Pour arriver à avoir des jeunes avec les pennes peu colorées,la surveillance de l'alimentation
 de ceux-ci est obligatoire,ils ne devraient pas recevoir trop de carotène dans les aliments
 qu'ils reçoivent lorsqu'ils sont encore dans le nid.

 Voilà pourquoi plus en plus d'amateurs se contentent de nourrir presque exclusivement avec
 du millet plat !
 Les graines de navette contiennent un grand pourcentage de carotène et sont de ce fait
 moins indiquées.
 Il existe une pâtée spéciale pour canaris mosaïques dans le commerce,elle est de fabrication
 transalpine et porte le nom de"Bianco",qui veut dire "Blanc" en langue italienne.
 Des pâtées semblables sont proposées par la plupart des firmes spécialisées dans l'alimentation
 des canaris,mais tous les oiseaux n'en mangent pas.
 L'idéal pour chaque éleveur sera de tester diverses marques et de voir ce que cela donne...
 Il existe même des mélanges de graines à faire germer pour les mosaïques !

 Les aliments,cités ci-avant sont spécialement destinés aux mosaïques et ne sont vraiment utiles
  qu'aux jeunes canaris mosaïques.
 Les oiseaux de plus d'un an présentent toujours des pennes colorées.

 La situation s'inverse lorsque les jeunes sont sevrés et qu'ils passent en volière.
 Il faut alors leur donner des aliments contenant le plus de carotène possible pour donner un
 maximum de couleur aux zones ad hoc du plumage,question de donner un maximum de contraste
  tellement important.
 N'oubliez pas qu'il faut sans cesse sélectionner en se basant sur une couleur de fond la plus
 profonde possible.

 Imaginons que nous possédons quelques canaris mosaïques pigmentés à facteur rouge.
 Tenant compte de la facilité et de l'entretien du matériel moindre,tout amateur leur donneraient
 du colorant uniquement via la pâtée.
 Les oiseaux présenteraient alors une jolie couleur et sembleraient aptes à réussir mais devraent baisser
 pavillon une fois confrontés à des congénères provenant d'élevages d'éleveurs spécialisés en
  mosaïques.
 Certains vous diront qu'ils est souvent conseillé de donner le colorant via la boisson.
 En tentant cette expérience durant quelques jours,et en retirant quelques plumes du croupion
  d'un oiseau pour constat,vous pourrez appercevoir quelques temps après cet essai que les
 nouvelles plumes auront une couleur plus accentuée.

 La cantaxanthine procurée via l'eau de boisson est utilisée plus efficacement par l'organisme
 de l'oiseau qu'absorbée via la pâtée.
 N'oublions pas non plus que ce n'est pas la quantité de colorant qui est la plus importante
 mais la sélection des reproducteurs.

 Une penne cassée ne sait pas être remplacée chez un mosaïque.
 Une penne éliminée soit par une perte naturelle ou par l'arrachement volontaire est toujours
 remplacée par une autre penne colorée,situation non tolérée par le standard.
 Vous penserez qu'il s'agit là d'une mesure très sévère mais les réglements doivent exister et
 le fait de les respecter est normal et logique.
 On peut toujours éliminer une penne colorée le jour de l'enlogement en se disant que ce qui
 n'est pas remarqué par le juge ne sera évidemment pas puni !
 Attention : une aile comporte toujours 18 rémiges et une queue 12 rectrices !
 Certains juges ont "flairé" les astuces de certains éleveurs et font bien sûr attention à cela,à
 vous de juger,c'est un risque que vous courrez seul !

Facteurs inhibant le mosaïque :
 a) le facteur dominant.
 b) le facteur blanc récessif.
 c) le facteur intensif.

LE FACTEUR DOMINANT

 Les oiseaux dotés du facteur dominant ne présentent plus de lipochrome à l'exclusion des
 rémiges primaires.
 Lorsqu'un amateur se met en tête d'accoupler un mosaïque (facteur rouge ou facteur jaune)
 avec un canari blanc à facteur dominant,la descendanceest alors de 50% d'oiseaux mosaïques et
 de 50 % d'oiseaux blancs à facteur dominant.
 On ne remarque rien à un canari blanc dominant issu de cet accouplement mais il est encore
 mosaïque sans que cela puisse se voir !
 Il porte,si on peut parler ainsi,deux livrées,l'une cachant l'autre.
 Il est mosaïque (première livrée) mais il est aussi blanc dominant (seconde livrée recouvrant
 la première) et il nous apparaît comme tel (blanc dominant).
 En d'autres termes,il s'agit d'un canari mosaïque "camouflé" par un plumage blanc dominant.
 Le facteur dominant est donc à juste titre qualifié d'inhibant du facteur mosaïque.

LE FACTEUR BLANC RECESSIF

 Les oiseaux qui ont ce facteur sur les deux chromosomes n'on pas de lipochrome non plus
 dans leur plumage.
 Tout comme le facteur blanc dominant,ce facteur blanc récesif (si présent sur les deux chromosomes)
 empêche donc le mosaïque.

FACTEUR INTENSIF

 Un oiseau intensif ne pourra jamais être mosaïque dû au fait que le canari mosaïque reste un
 canari schimmel.
 Bien des canaris intensifs élevés en Italie apparaissent "à l'usage" être des oiseaux à facteur
 mosaïque !
 On ne remarque rien aux jeunes oiseaux intensifs mais les jeunes schimmel issus de mêmes
 parents se révèlent être des mosaïques !
 Aucun problème lorsqu'on à l'intention d'élever des oiseaux intensifs,cela "marche" parfaitement
 mais les jeunes oiseaux schimmel seront impropres pour les expositions.

 Les canaris mosaïques sont sans conteste un enrichissement pour notre hobby,certaines couleurs
  sont tout simplement époustouflantes lorsqu'on les combine avec le facteur mosaïque.
 Réussir dans un élevage d'oiseaux impliquant ce dernier est un challenge qui n'est pas toujours
 aisé à réussir.

"Cet exposé n'est certes pas complet, mais j'espère qu'il y aura un ou plusieurs amateurs en
 canaris mosaïques
  qui pourront rectifié une lacune  que j'aurais pu omettre sur mes modestes connaissances
 dans ce domaine,merci à eux".

m@loute45
Amicalement vôtre